Le mot de la Présidente

Un nouveau gouvernement se met en place, dans le contexte d’une volonté de refondation politique exprimée  par le Président de la République.

Est-ce le début d’une nouvelle gouvernance pour notre pays, promesse de la prise en compte de toutes les compétences, de tous les individus, de la remise en cause de tous les conservatismes  pour promouvoir un progrès bénéfique à tous ? C’est sans doute l’espoir des Français. C’est aussi  pour la FFA un espoir, car nos réseaux membres, qui partagent la préoccupation de la mixité dans les conseils d’administration,  savent à quel point la modernité est nécessaire dans les organisations.

Ce gouvernement est paritaire, quoique des commentateurs aient noté que les femmes occupent très peu les postes régaliens réputés les plus sensibles. Ce gouvernement affiche une volonté claire en faveur de l’égalité des femmes et des hommes, quoique le ministère en charge ait été ravalé au rang de secrétariat d’Etat. L’essentiel est sauf, en apparence du moins.

C’est le travail du gouvernement qui montrera si une gouvernance plus moderne et plus mixte se met réellement en marche, Cette gouvernance moderne, c’est la question du fonctionnement même de l’exécutif, qui doit sortir de ses vieilles habitudes. Que faut il sans doute changer ?

Les cabinets pléthoriques des ministres, remplis seulement de jeunes hommes pressés qui ne sont responsables de rien mais commandent aux directeurs d’administration. L’absence de moyens du premier ministre, conduit à arbitrer trop souvent entre intérêts des ministères dont ne sortent souvent que des compromis. L’absence de mixité des conseils d’administration d’ établissements publics, pourtant démembrements importants de l’Etat, avec une loi non appliquée (article 52 de la loi Sauvadet). Espérons que le signal de la modernité aille au-delà de la simple problématique de la moralisation de la vie publique. Nous observerons avec attention.

A la FFA nous veillerons à l’application des lois sur la mixité et la bonne gouvernance. Certes les chiffres sont bons pour les CAC 40 et le SBF 120, sous réserve des AG de cette année.  Mais il faudra aller plus loin, encourager autant que rappeler à la loi. Notre Fédération encourage le mouvement positif, et continuera à faire oeuvre de conviction auprès des chefs d’entreprises, notamment moyennes, et de tous les leaders d’opinion, sur le lien fort qui existe entre mixité et performance dans les organisations et les instances de gouvernance. 

mixite

Le patron de La Financière de l’Echiquier se montre assez positif pour la deuxième partie de l’année. Soucieux de mettre en place de nouveaux modes de gouvernance, il souhaiterait que les administrateurs soient renouvelés tous les ans et que le « say on pay » ne soit plus contraignant. Il entend participer activement à la prochaine concentration des sociétés de gestion.

Consulter l’article sur executives.wansquare.com

Lire la suite

L’Association des femmes diplômées d’expertise comptable administrateurs a fait les comptes, au 1 er juin, dans 625 sociétés cotées d’Euronext et d’Alternext Paris : le seuil des 40% de femmes n’a pas été atteint partout. Des sanctions vont-elles tomber ? En savoir plus sur business.lesechos.fr

Lire la suite

Acteurs publics a procédé à un premier tour d’horizon de cette quinzaine de serviteurs, pivots des cabinets qui, dans l’ombre de leur ministre – le premier d’entre eux compris –, vont mettre en œuvre les réformes promises pendant la campagne, coordonner les administrations centrales ou prendre les décisions que leurs patrons n’ont pas le temps de prendre. Un rôle d’autant plus important que la réduction sensible de la taille des cabinets ministériels décidée par décret le 18 mai par l’Élysée et Matignon pourrait avoir un impact sur la division sociale du travail avec, peut-être, l’érection de priorités différentes au sein des cabinets, voire un rapport au temps un peu différent. À ce stade, 15 directeurs de cabinet de ministres de plein exercice (sur 17) ont été désignés. Source, Acteurs publics, 23 MAI 2017, PAR PIERRE LABERRONDO […]

Lire la suite

L’Observatoire Financi’Elles a rendu publics le 16 mai 2017 les résultats de sa 3è consultation sur la confiance des femmes et des hommes du secteur banque, finance et assurance en France.

3 enseignements majeurs

1/ Le secteur est très majoritairement perçu comme favorable à la mixité et celle-ci fait consensus sur le principe

Femmes et hommes du secteur sont ensemble convaincus des vertus de la mixité qu’ils tiennent désormais pour un facteur de croissance et de création de valeur, autant que d’efficacité, de motivation, de dynamisme, de créativité, de confiance et de meilleure prise en compte de l’éthique

2/ Des progrès restent à accomplir pour installer une solide et durable culture de la mixité, concrètement perceptible dans le quotidien des collaborateurs et collaboratrices

Une demande de transparence accrue sur les rémunérations d’une part et sur les parcours de progression professionnelle d’autre part s’exprime nettement chez les femmes cadres du secteur.

3/ Les hommes, de plus en plus concernés par le sujet, expriment aussi des inquiétudes quant à la masculinité au travail

L’expression de ces inquiétudes interpelle sur la nécessité de renforcer encore la communication sur les bénéfices pour toutes et tous de la mixité et de prendre des actions tenant davantage compte des évolutions de la situation des hommes et des nouveaux contours de la masculinité au travail.

Source : financiellesleblog.com

Lire la suite

Agnès Bricard, présidente d’honneur du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables, fondatrice de la FFA – Fédération Femme Administrateurs – administratrice de l’Union des femmes décorées de la Légion d’honneur, a reçu l’insigne d’officier de la Légion d’honneur des mains de Paulette Laubie, fondatrice du Cefec (Conseil européen des femmes, entreprises et commerces), première femme commandeur de la Légion d’honneur au titre des droits des femmes, grand-croix de l’Ordre national du Mérite, chevalier des Palmes académiques, et de Martine de Boisdeffre, présidente de la section du rapport et des études du Conseil d’État, ex-directrice des Archives de France, officier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite, commandeur des Arts et des Lettres.

Source : Journal Spécial des Sociétés – numéro 33 – Mercredi 26 avril 2017

Lire la suite

À l’ère où la responsabilité sociale et environnementale (RSE) occupe une place centrale dans les sollicitudes des parties prenantes (consommateurs, fournisseurs, salariés, investisseurs, etc.), les entreprises se sont livrées à une course effrénée en matière de divulgation d’information extra-financière.

Consulter l’article complet sur : theconversation.com

Lire la suite

La ministre des affaires sociales et de la santé a présenté un projet de loi ratifiant l’ordonnance n° 2017-30 du 12 janvier 2017 relative à l’égal accès des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et des conseils de surveillance des établissements et organismes mentionnés aux articles L. 1142-22, L. 1222-1, L. 1413-1, L. 1418-1, L. 1431-1 et L. 5311-1 du code de la santé publique.
[…]

Lire la suite

Chères amies et collègues, chers amis et collègues de la FFA,

Nous avons ensemble, les réseaux fondateurs et adhérents, décidé de prendre le virage d’un nouveau mandat pour la présidence de la Fédération, en ce mois de mars 2017, et je vous remercie pour la confiance que vous avez accepté de m’accorder.

Je souhaite avant toute chose remercier très sincèrement Brigitte Longuet, que nous avons désignée présidente d’honneur par acclamation lors de notre dernière assemblée générale. Sans son action continue et son enthousiasme permanent, la FFA n’aurait pas pris toute l’ampleur qu’elle a aujourd’hui. Sans l’énergie et le dynamisme de notre première présidente Agnès Bricard que je souhaite aussi remercier, la FFA ne serait pas.

Lire la suite