Le mot de la Présidente

Chères amies et collègues, chers amis et collègues de la FFA,

Nous avons ensemble, les réseaux fondateurs et adhérents, décidé de prendre le virage d’un nouveau mandat pour la présidence de la Fédération, en ce mois de mars 2017, et je vous remercie pour la confiance que vous avez accepté de m’accorder.

Je souhaite avant toute chose remercier très sincèrement Brigitte Longuet, que nous avons désignée présidente d’honneur par acclamation lors de notre dernière assemblée générale. Sans son action continue et son enthousiasme permanent, la FFA n’aurait pas pris toute l’ampleur qu’elle a aujourd’hui. Sans l’énergie et le dynamisme de notre première présidente Agnès Bricard que je souhaite aussi remercier, la FFA ne serait pas.

C’est un honneur de se placer dans leur sillage à toutes deux et de reprendre le flambeau.

Notre enjeu devient différent en cette sixième année d’application de la loi Copé-Zimmermann alors que, comme Brigitte Longuet nous le rappelait dans son message de voeux, aujourd’hui les femmes comptent pour 39.6 % de la composition des conseils d’administration du CAC 40 et 38 % pour le SBF 120 au 1er septembre 2016. Mais c’est loin d’être le cas pour les ETI. Sans parler des établissement publics, qui appliquent très mal la réglementation qui leur estdédiée (article 52 de la loi Sauvadet de mars 2012).

Notre Fédération doit encourager le mouvement positif  qui existe, et continuer à faire oeuvre de conviction auprès des chefs d’entreprises, notamment moyennes, et de tous les leaders d’opininon, sur le lien fort qui existe entre mixité et performance dans les organisations et les instancs de gouvernance.  C’est l’objectif principal que nous nous fixons collectivement pour l’année.

Agnès Arcier

mixite

Au travail comme à la maison, les femmes sont encore très désavantagées. Il est temps que les politiques prennent le problème à bras-le-corps.
DES PETITES VICTOIRES

Les inégalités salariales sont mieux sanctionnées. Avec un écart de salaire femmes-hommes de 25,7 %, tous temps de travail confondus (1), il était temps ! Un décret datant de 2012 oblige en effet les entreprises de plus de 50 salariés à mettre en place un plan d’action contre les inégalités de genre. Depuis, 2 000 entreprises ont été rappelées à l’ordre et 97 ont été sanctionnées pour ne pas avoir agi dans les six mois. Le combat ne s’arrête pas là : l’association féministe Les Effronté-e-s ainsi qu’un conseiller régional Europe Écologie – Les Verts avaient déposé un recours auprès du tribunal administratif de Paris, en avril 2015, pour que la liste des mauvais élèves soit rendue publique (comme celle des entreprises qui recourent au travail au noir). Le recours ayant été rejeté, ils ont réitéré leur demande auprès de la ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, le 27 novembre.

Consulter l’article complet

Lire la suite

39% de femmes en moyenne dans l’effectif global des sociétés du SBF120

32% de femmes dans l’effectif cadre

source : ethicsandboards.com

Lire la suite

Les femmes sont-elles des leaders comme les autres ? Le pouvoir possède-t-il un sexe ? Comment reconnaître un leader ? Le leadership féminin a-t-il un impact positif sur la performance des entreprises et des organisations ? Dans son ouvrage intitulé « Hommes, femmes, leadership : mode d’emploi » (Edition Pearson) écrit en collaboration avec Valérie Petit, docteure en Sciences de Gestion, Sarah Saint-Michel – agrégée d’économie et maître de conférence à l’Ecole de Management de la Sorbonne, questionnera, lors de sa conférence, le concept de leadership, identifiera les multiples idées reçues sur le leadership féminin. Elle présentera des résultats scientifiques récents sur le leadership des hommes et des femmes, sur l’exercice du pouvoir, et décrira l’approche inédite de l’open leadership © !

Participer
Télécharger le programme

Lire la suite

Consulter la Newsletter de la FFA du mois de janvier 2017 : cliquer ici

Lire la suite

L’article présente de manière détaillée et complète en terme simples le contenu utile pour les dirigeants de société des articles de la loi du 11 janvier 2011, dite Loi Copé Zimmermann, et son complément par l’article 67 de de la loi n° 2014-873 du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Lire la suite

Lancement du livre « Génération #Startuppeuse ou la nouvelle ère », de Viviane de Beaufort, chez Eyrolles.

Retrouvez tous les événements 2017 de l’ESSEC – Gen #Startuppeuse […]

Lire la suite

59,9 ans celui des membres des Conseils du CAC40

55.3 is the average age of CAC40 Executive Committees’ members

59.9 for the CAC40 Directors

Source : ethicsandboards.com

Lire la suite

Article paru sur The Conversation sous la signature de Caroline Diard.

Le 1er janvier prochain au plus tard, les entreprises devront être en conformité avec les quotas imposés par la loi n° 2011-103 du 27 janvier 2011 relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle, à savoir 40 % de femmes.

La proximité de cette échéance nous invite à réfléchir sur les problèmes réels ou supposés liés au syndrome du plafond verre dont serait victimes les femmes. […]

Consulter l’article complet sur entreprise.news

Lire la suite