Le mot de la Présidente

Un nouveau gouvernement se met en place, dans le contexte d’une volonté de refondation politique exprimée  par le Président de la République.

Est-ce le début d’une nouvelle gouvernance pour notre pays, promesse de la prise en compte de toutes les compétences, de tous les individus, de la remise en cause de tous les conservatismes  pour promouvoir un progrès bénéfique à tous ? C’est sans doute l’espoir des Français. C’est aussi  pour la FFA un espoir, car nos réseaux membres, qui partagent la préoccupation de la mixité dans les conseils d’administration,  savent à quel point la modernité est nécessaire dans les organisations.

Ce gouvernement est paritaire, quoique des commentateurs aient noté que les femmes occupent très peu les postes régaliens réputés les plus sensibles. Ce gouvernement affiche une volonté claire en faveur de l’égalité des femmes et des hommes, quoique le ministère en charge ait été ravalé au rang de secrétariat d’Etat. L’essentiel est sauf, en apparence du moins.

C’est le travail du gouvernement qui montrera si une gouvernance plus moderne et plus mixte se met réellement en marche, Cette gouvernance moderne, c’est la question du fonctionnement même de l’exécutif, qui doit sortir de ses vieilles habitudes. Que faut il sans doute changer ?

Les cabinets pléthoriques des ministres, remplis seulement de jeunes hommes pressés qui ne sont responsables de rien mais commandent aux directeurs d’administration. L’absence de moyens du premier ministre, conduit à arbitrer trop souvent entre intérêts des ministères dont ne sortent souvent que des compromis. L’absence de mixité des conseils d’administration d’ établissements publics, pourtant démembrements importants de l’Etat, avec une loi non appliquée (article 52 de la loi Sauvadet). Espérons que le signal de la modernité aille au-delà de la simple problématique de la moralisation de la vie publique. Nous observerons avec attention.

A la FFA nous veillerons à l’application des lois sur la mixité et la bonne gouvernance. Certes les chiffres sont bons pour les CAC 40 et le SBF 120, sous réserve des AG de cette année.  Mais il faudra aller plus loin, encourager autant que rappeler à la loi. Notre Fédération encourage le mouvement positif, et continuera à faire oeuvre de conviction auprès des chefs d’entreprises, notamment moyennes, et de tous les leaders d’opinion, sur le lien fort qui existe entre mixité et performance dans les organisations et les instances de gouvernance. 

mixite

Our three guest speakers will share with you their cases and experiences as board members. They will highlight the value of Boards that gather the right mix of skills and backgrounds to help the entreprises, both in public and private sectors, to face their challenges from today forward. A sound strategy will pass many tests : internationalisation, impact of the digital and subsequent opportunities, risk management compliance , corporate social responsability and sustainable development […]

En savoir plus : cliquer ici

Lire la suite

De plus en plus d’entreprises proposent aujourd’hui des programmes de formation en leadership à destination de leurs femmes salariées. Mais un programme spécifique est-il bien utile ? Le leadership est-il réellement sexué ? Peut-on attribuer des qualités distinctes aux hommes et aux femmes ? A priori NON si l’on en croit de nombreuses études… Néanmoins, on constate que plus une entreprise compte de femmes aux postes de direction et au conseil d’administration, plus elle est rentable. […]

Consulter l’article complet sur : cadre-dirigeant-magazine.com

Lire la suite

Responsabilités professionnelles

Agnès Arcier est administratrice générale des finances publiques au sein du Ministère de l’Economie et des Finances français. Elle est à l’heure actuelle à la tête d’une direction spécialisée des finances publiques.

Diplômée de l’ESSEC et ancienne élève de l’ENA, elle a intégré le ministère français de l’Economie et des finances en 1986 et y a mené différentes missions,en France et au Japon. Elle a dirigé le cabinet d’une ministre. De 2009 à 2015, elle a été présidente-directrice générale d’Adetef, l’agence de coopération technique internationale de plusieurs ministères français, chargée de promouvoir et échanger les savoir-faire publics avec les administrations étrangères. […]

Lire la suite

69% des Conseils du SBF120 ont distribué des Jetons de Présence* inférieurs à 45 000€ en 2015

Lire la suite

Télécharger l’article

Lire la suite

Direction générale de la cohésion sociale, Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes

Télécharger la synthèse d’actualité du 13 février 

Lire la suite

2,5% des Conseils du CAC40 et 15% des Conseils du SBF120 ne comptent aucun administrateur extranational

Lire la suite

Six ans après le lancement de la loi Copé-Zimmermann qui oblige les entreprises du CAC 40 à avoir 40 % de femmes dans leurs conseils d’administration, l’indice Zimmermann a vu le jour le 30 janvier 2017.

Cet indice sert à mesurer, objectivement et de manière indépendante, la parité dans les conseils d’administration mais aussi des niveaux exécutifs des firmes du SBF 120. Pour le calculer, sont pris en compte plusieurs critères :

– la mixité du conseil et la mixité du comité en charge des nominations et si des femmes en sont présidentes (28 points +1 point de bonus pour ceux déjà en conformité avec la loi)
– la mixité des instances dirigeantes exécutives, si une femme est PDG et la mixité du comité exécutif ou de direction et parmi les 100 managers les plus haut placés (57 points)
– la représentativité globale des femmes dans l’entreprise, avec entre autres le ratio entre leur nombre total et le nombre de femmes cadres, le ratio entre leur part parmi les cadres et le top 100 et le ratio entre leur part dans le top 100 et parmi le COMEX / CODIR (15 points) […]

Consulter l’article complet

Lire la suite