mixite

Responsabilités professionnelles

Agnès Arcier est administratrice générale des finances publiques au sein du Ministère de l’Economie et des Finances français. Elle est à l’heure actuelle à la tête d’une direction spécialisée des finances publiques.

Diplômée de l’ESSEC et ancienne élève de l’ENA, elle a intégré le ministère français de l’Economie et des finances en 1986 et y a mené différentes missions,en France et au Japon. Elle a dirigé le cabinet d’une ministre. De 2009 à 2015, elle a été présidente-directrice générale d’Adetef, l’agence de coopération technique internationale de plusieurs ministères français, chargée de promouvoir et échanger les savoir-faire publics avec les administrations étrangères. […]

Lire la suite

69% des Conseils du SBF120 ont distribué des Jetons de Présence* inférieurs à 45 000€ en 2015

Lire la suite

Télécharger l’article

Lire la suite

Direction générale de la cohésion sociale, Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes

Télécharger la synthèse d’actualité du 13 février 

Lire la suite

2,5% des Conseils du CAC40 et 15% des Conseils du SBF120 ne comptent aucun administrateur extranational

Lire la suite

Six ans après le lancement de la loi Copé-Zimmermann qui oblige les entreprises du CAC 40 à avoir 40 % de femmes dans leurs conseils d’administration, l’indice Zimmermann a vu le jour le 30 janvier 2017.

Cet indice sert à mesurer, objectivement et de manière indépendante, la parité dans les conseils d’administration mais aussi des niveaux exécutifs des firmes du SBF 120. Pour le calculer, sont pris en compte plusieurs critères :

– la mixité du conseil et la mixité du comité en charge des nominations et si des femmes en sont présidentes (28 points +1 point de bonus pour ceux déjà en conformité avec la loi)
– la mixité des instances dirigeantes exécutives, si une femme est PDG et la mixité du comité exécutif ou de direction et parmi les 100 managers les plus haut placés (57 points)
– la représentativité globale des femmes dans l’entreprise, avec entre autres le ratio entre leur nombre total et le nombre de femmes cadres, le ratio entre leur part parmi les cadres et le top 100 et le ratio entre leur part dans le top 100 et parmi le COMEX / CODIR (15 points) […]

Consulter l’article complet

Lire la suite

Au travail comme à la maison, les femmes sont encore très désavantagées. Il est temps que les politiques prennent le problème à bras-le-corps.
DES PETITES VICTOIRES

Les inégalités salariales sont mieux sanctionnées. Avec un écart de salaire femmes-hommes de 25,7 %, tous temps de travail confondus (1), il était temps ! Un décret datant de 2012 oblige en effet les entreprises de plus de 50 salariés à mettre en place un plan d’action contre les inégalités de genre. Depuis, 2 000 entreprises ont été rappelées à l’ordre et 97 ont été sanctionnées pour ne pas avoir agi dans les six mois. Le combat ne s’arrête pas là : l’association féministe Les Effronté-e-s ainsi qu’un conseiller régional Europe Écologie – Les Verts avaient déposé un recours auprès du tribunal administratif de Paris, en avril 2015, pour que la liste des mauvais élèves soit rendue publique (comme celle des entreprises qui recourent au travail au noir). Le recours ayant été rejeté, ils ont réitéré leur demande auprès de la ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, le 27 novembre.

Consulter l’article complet

Lire la suite

39% de femmes en moyenne dans l’effectif global des sociétés du SBF120

32% de femmes dans l’effectif cadre

source : ethicsandboards.com

Lire la suite