Le mot de la Présidente

Un nouveau gouvernement se met en place, dans le contexte d’une volonté de refondation politique exprimée  par le Président de la République.

Est-ce le début d’une nouvelle gouvernance pour notre pays, promesse de la prise en compte de toutes les compétences, de tous les individus, de la remise en cause de tous les conservatismes  pour promouvoir un progrès bénéfique à tous ? C’est sans doute l’espoir des Français. C’est aussi  pour la FFA un espoir, car nos réseaux membres, qui partagent la préoccupation de la mixité dans les conseils d’administration,  savent à quel point la modernité est nécessaire dans les organisations.

Ce gouvernement est paritaire, quoique des commentateurs aient noté que les femmes occupent très peu les postes régaliens réputés les plus sensibles. Ce gouvernement affiche une volonté claire en faveur de l’égalité des femmes et des hommes, quoique le ministère en charge ait été ravalé au rang de secrétariat d’Etat. L’essentiel est sauf, en apparence du moins.

C’est le travail du gouvernement qui montrera si une gouvernance plus moderne et plus mixte se met réellement en marche, Cette gouvernance moderne, c’est la question du fonctionnement même de l’exécutif, qui doit sortir de ses vieilles habitudes. Que faut il sans doute changer ?

Les cabinets pléthoriques des ministres, remplis seulement de jeunes hommes pressés qui ne sont responsables de rien mais commandent aux directeurs d’administration. L’absence de moyens du premier ministre, conduit à arbitrer trop souvent entre intérêts des ministères dont ne sortent souvent que des compromis. L’absence de mixité des conseils d’administration d’ établissements publics, pourtant démembrements importants de l’Etat, avec une loi non appliquée (article 52 de la loi Sauvadet). Espérons que le signal de la modernité aille au-delà de la simple problématique de la moralisation de la vie publique. Nous observerons avec attention.

A la FFA nous veillerons à l’application des lois sur la mixité et la bonne gouvernance. Certes les chiffres sont bons pour les CAC 40 et le SBF 120, sous réserve des AG de cette année.  Mais il faudra aller plus loin, encourager autant que rappeler à la loi. Notre Fédération encourage le mouvement positif, et continuera à faire oeuvre de conviction auprès des chefs d’entreprises, notamment moyennes, et de tous les leaders d’opinion, sur le lien fort qui existe entre mixité et performance dans les organisations et les instances de gouvernance. 

mixite

CAC 40 : 23,7% (20,62 % en 2011)
SBF 80 : 20,04% (14,81 % en 2011)

Ces données, annoncées par la Fédération des Femmes Administrateurs et Ethics & Boards, ont été établies au 30 juin 2012.

Lire la suite

La loi Zimmermann est en marche !
Au 1er juillet 2017, les conseils d’administration des 2 000 plus grandes entreprises françaises comprendront 40 % de femmes administrateurs. Tel est l’objectif fixé par la loi Zimmermann du 27 janvier 2011.

Lire la suite