Dans cette chronique, Natacha Quester-Séméon, entrepreneure digitale et experte des réseaux sociaux revient sur le pouvoir de la carte de visite et ses potentialités d’exploitation à l’ère digitale.

Loin d’être démodés, ces petits bouts de papier peuvent être de véritables pépites si vous savez les exploiter, notamment pour développer votre réseau à travers les outils numériques (Linkedin, Twitter ou autres). Lors d’un événement ou d’une conférence, les cartes de visites qu’on vous tend s’accumulent dans vos poches, et le temps manque pour les ajouter à votre carnet d’adresse.

Pourtant, il est aujourd’hui très utile de disposer des coordonnées (adresse email et mobile en particulier) de vos relations. Une personne rencontrée même rapidement est un contact qui a toujours de la valeur. Pas forcément pour s’adresser directement à elle, mais pour maintenir le lien. Avec l’adresse email, vous pourrez retrouver vos contacts professionnels et les ajouter sur les réseaux, à l’ouverture de votre compte Twitter par exemple.

Natacha Quester-Séméon
@natachaqs

Source : businessofeminin.com

Lire la suite

Entreprise sociale ou classique. Europe scandinave, Europe de l’Est, Europe latine… Lequel de ces contextes est le plus favorable pour que les femmes brisent le plafond de verre ? C’est la question à laquelle les partenaires du projet européen Gender Balance Power Map ont tâché de répondre dans cette étude comparative publiée par PLS.

Si les fameux quotas (imposés ou volontaires, selon les cas) ont largement contribué à l’amélioration de l’égalité professionnelle dans la prise de décision économique, les petites entreprises restent à l’écart de tout dispositif ne serait-ce qu’incitatif.

consulter l’article complet sur miroirsocial.com

Lire la suite

Vous souhaitez perfectionner votre pratique de la gouvernance et enrichir votre expérience d’administrateur ou de cadre dirigeant : l’IFA propose un dispositif de formation reposant sur une contribution concrète à la professionnalisation des administrateurs et à la diffusion des meilleures pratiques au sein des Conseils d’administration. […]

Lire la suite

Paris, le 29 juin 2016 – Women Equity et Ouest France Entreprises s’associent pour le lancement de la première édition Grand Ouest du Palmarès Women Equity. Etabli depuis 2010 à l’échelle nationale et passant au crible 40 000 entreprises françaises dont les CA s’établissent entre 4 et 100 M€, ce Palmarès récompensera les 15 meilleures performances de PME de croissance dirigées par des femmes en Bretagne, Normandie et Pays de la Loire. Résultats le 19 octobre prochain à l’occasion d’une soirée accueillie par la CCI Nantes St-Nazaire.

Première édition Grand Ouest du Palmarès Women Equity Women Equity, première initiative en Europe dédiée aux PME de croissance dirigées par des femmes, soutenant opérationnellement et financièrement leur développement et travaillant à l’accroissement de leur visibilité et à l’élargissement de leurs réseaux d’affaires, est en cours d’établissement de la première édition Grand Ouest du Palmarès Women Equity. Elle récompensera les 15 plus belles performances en termes de croissance rentable, de PME indépendantes et dirigées par des femmes dans le Grand Ouest. […]

Télécharger le communiqué de presse complet

Lire la suite

Exclusif – Le manifeste du réseau PWN Paris, que nous publions en exclusivité, réclame la parité dans toutes les strates dirigeantes des entreprises d’ici 2020.

En 2011, la loi Copé-Zimmermann jetait un pavé dans la mare en exigeant que les conseils d’administration soient composés de 40% de femmes d’ici 2017. Dans le viseur : les entreprises du CAC 40, de plus de 50 millions d’euros de chiffres et de 500 salariés. La contrainte a porté ses fruits. Le nombre de femmes a triplé autour de la grande table des sociétés du CAC 40 pour atteindre plus de 33,3% en 2015, d’après le palmarès 2015 de l’Observatoire Ethics&Boards sur la féminisation des instances dirigeantes. Mais hors des zones soumises aux quotas, la parité n’a pas le vent en poupe. Dans les comités exécutifs, l’autre organe décisionnaire clé des grandes entreprises françaises, les femmes ne représentent que 14,5% des sièges.

Dirigeants, managers et entrepreneurs, près de 150 hommes et femmes ont répondu à l’appel du réseau professionnel féminin PWN Paris pour réclamer plus de parité au sein de toutes les strates dirigeantes. Parmi eux : Mercedes Erra, cofondatrice de l’agence BETC et présidente exécutive de Havas Worldwide. En exclusivité, nous publions leur manifeste, remis jeudi à la ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol.

Lire l’article complet sur madame.lefigaro.fr

Lire la suite

A l’occasion de l’ouverture à Paris, le 1er juillet, du Forum VivaTech, une trentaine de réseaux dont la FFA signent une tribune pour appeler le gouvernement et les acteurs économiques à agir afin de renforcer la présence des femmes dans la tech et le numérique, publiée dans Les Echos le 30 juin 2016.

Plus de femmes dans la tech et le numérique : Il est urgent d’agir et de réagir !

« Hier elles s’appelaient Ada, Grace, Anita. Elles ? Ce sont les pionnières du numérique. Beaucoup l’ignorent, mais c’est une femme qui au XIX siècle a créé le premier programme informatique : Ada Lovelace. Encore une femme, Grace Hopper, qui en 1959, a conçu le premier langage de programmation. Toujours une femme Anita Borg, qui dans les années 1980, a imaginé un système permettant d’analyser des systèmes mémoriels à haute vitesse, et qui a fait partie des premières utilisatrices actives du courriel. Mais, depuis les années 1970-19800, l’industrie du matériel et du logiciel informatique est devenue une affaire d’hommes, dont les femmes sont progressivement écartées, alors même que le numérique est devenu une technologie qui transforme le monde et qu’à terme, leur absence pose problème pour la société toute entière.

Lire la suite

Le cabinet Glassdoor a publié une étude se basant sur différents indicateurs pour mesurer l’égalité hommes-femmes en entreprise dans 18 pays. Et la France ne s’en sort pas si mal.

Le plafond de verre est toujours une réalité pour de nombreuses femmes au travail. Selon l’Insee, le salaire médian est d’ailleurs 19% moins élevé que chez les hommes, en France. Néanmoins, l’Hexagone n’est pas le pays le plus inégalitaire pour la gent féminine.

En témoigne cette étude réalisée par le cabinet Glassdoor, spécialisé sur le marché de l’emploi. En se basant sur plusieurs indicateurs (taux d’employabilité, niveau d’éducation, échelon dans la hiérarchie de l’entreprise, etc…), le groupe a dressé un classement des pays les plus égalitaires en entreprise en Europe.

Lire l’article complet sur bfmbusiness.bfmtv.com

Lire la suite

Décerné tous les deux ans, ce prix récompense l’excellence professionnelle des femmes qui influencent d’autres femmes pour les inciter à faire carrière dans le droit et des femmes qui offrent à d’autres femmes des opportunités dans la profession juridique. Mme Xueref se verra remettre son prix à Berlin, en Allemagne, lors de la 7ème Conférence IBA des femmes juristes intitulée « Le droit dans un monde en plein changement – Comment les femmes peuvent contribuer à l’innovation de la profession juridique » [Law in a changing world – how women can contribute to innovation of the legal profession], qui se tiendra les 7 et 8 avril 2016.

Lire l’article complet sur lemondedudroit.com

Lire la suite