Le mot de la Présidente

Chères amies et collègues, chers amis et collègues de la FFA,

Nous avons ensemble, les réseaux fondateurs et adhérents, décidé de prendre le virage d’un nouveau mandat pour la présidence de la Fédération, en ce mois de mars 2017, et je vous remercie pour la confiance que vous avez accepté de m’accorder.

Je souhaite avant toute chose remercier très sincèrement Brigitte Longuet, que nous avons désignée présidente d’honneur par acclamation lors de notre dernière assemblée générale. Sans son action continue et son enthousiasme permanent, la FFA n’aurait pas pris toute l’ampleur qu’elle a aujourd’hui. Sans l’énergie et le dynamisme de notre première présidente Agnès Bricard que je souhaite aussi remercier, la FFA ne serait pas.

C’est un honneur de se placer dans leur sillage à toutes deux et de reprendre le flambeau.

Notre enjeu devient différent en cette sixième année d’application de la loi Copé-Zimmermann alors que, comme Brigitte Longuet nous le rappelait dans son message de voeux, aujourd’hui les femmes comptent pour 39.6 % de la composition des conseils d’administration du CAC 40 et 38 % pour le SBF 120 au 1er septembre 2016. Mais c’est loin d’être le cas pour les ETI. Sans parler des établissement publics, qui appliquent très mal la réglementation qui leur estdédiée (article 52 de la loi Sauvadet de mars 2012).

Notre Fédération doit encourager le mouvement positif  qui existe, et continuer à faire oeuvre de conviction auprès des chefs d’entreprises, notamment moyennes, et de tous les leaders d’opininon, sur le lien fort qui existe entre mixité et performance dans les organisations et les instancs de gouvernance.  C’est l’objectif principal que nous nous fixons collectivement pour l’année.

Agnès Arcier

mixite

Le 3 janvier, Stéphane Le Foll a signé la « convention d’engagement pour une communication publique sans stéréotype de sexe » établie par Danielle Bousquet, Présidente Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes (HCEfh). L’occasion de rappeler les 10 recommandations du guide pratique édité en 2015. Le ministère en charge de l’agriculture est l’un des premiers ministères signataires de cette convention, preuve de sa modernité et de son engagement pour une société d’égalité réelle.
Une convention pour renverser les stéréotypes

Après le Service d’Information du Gouvernement, le ministère de la Justice, l’ONISEP et de nombreux autres signataires, parmi lesquels des collectivités locales et des Universités, le ministère s’engage lui aussi dans cette lutte contre ces manifestations du sexisme : Invisibilité des femmes dans l’usage de la langue, enfermement des femmes et des hommes dans des rôles et situations restreints ou encore hiérarchisation des statuts et des fonctions de chaque sexe au détriment des femmes ; les stéréotypes sont partout. […]

Consulter l’article complet sur : agriculture.gouv.fr

Lire la suite

Sylvia Pinel, présidente du Parti radical de gauche (PRG) et candidate à la primaire organisée par le PS, a affirmé mardi qu’elle souhaitait « parler particulièrement » de l’égalité femmes/hommes dans cette campagne, lors d’un déplacement aux Mureaux (Yvelines).

« La question du droit des femmes, c’est un engagement qui est en moi depuis très longtemps », a-t-elle souligné. « Être la seule candidate femme à cette primaire fait que je souhaite parler particulièrement de ce sujet et des combats que nous devons encore mener pour atteindre cette égalité femmes/hommes », a poursuivi l’ancienne ministre du Logement. […]

Consulter l’article complet sur : lcp.fr

Lire la suite

Le constat est récurrent. Le monde qui se donne à voir dans les médias français est essentiellement masculin. La dernière grande étude sur le sujet ne fait que confirmer cette situation. Malgré une série d’initiatives majeures, par exemple la mise en place du site en ligne des Expertes, les femmes sont toujours aussi « manquantes » dans les médias alors même que la profession journalistique connaît une réelle féminisation (35 923 cartes de presse ont été attribuées en 2015, dont 16 693 à des femmes).

Rendre visible cette invisibilité des femmes dans les médias et déconstruire les mécanismes d’exclusion, tels étaient les enjeux du colloque organisé début novembre, à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA) par un collectif de chercheures et de chercheurs de l’université de Bordeaux-Montaigne (Viviane Albanga, Jean-François Brieu, Marie Christine Lipani, Rayya Roumanos) en partenariat avec le laboratoire MICA, le quotidien régional Sud Ouest, TV7, le club de la presse de Bordeaux et l’association Médiactuelles. […]

Consulter l’article complet sur : theconversation.com

Lire la suite

« Par décret du Président de la République en date du 30 décembre 2016, pris sur le rapport du Premier ministre et visé pour son exécution par le grand chancelier de la Légion d’honneur, vu la déclaration du conseil de l’ordre portant que les présentes élévations sont faites en conformité des lois, décrets et règlements en vigueur, le conseil des ministres entendu, sont élevés pour prendre rang à compter de la date de réception dans leur dignité:

Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche

Au grade de commandeur

Mme Pileni (Marie-Paule, Alix, Eugénie), professeure des universités en physique-chimie à l’université Pierre et Marie Curie Paris-6, membre de l’Académie européenne des sciences. Officier du 5 novembre 2009. »

La Fédération Femmes Administrateurs toute entière lui adresse ses sincères félicitations.

Source : legiondhonneur.fr

Lire la suite

Jean-Pierre Schmitt (MBA 65), Jean-David Harrouet (MBA 07J) et Hadi Zablit (MBA 00J), vous proposent un petit déjeuner sur le thème :
« LE CONSEIL D’ADMINISTRATION ET L’EVOLUTION VERS L’OMNIPRESENCE DU NUMERIQUE », avec Michel de Rosen, le Mardi 24 janvier 2017 à 8h00, Boston Consulting Group, 24 Rue Saint-Dominique 75007 Paris.

Pour s’inscrire : cliquer ici

Lire la suite

Télécharger la présentation

Lire la suite

le lundi 23 janvier 2017 à 19h30 au Restaurant Louvre Ripaille (1, rue Perrault – 75001 Paris) en compagnie de notre ami David LACOMBLED, qui a courageusement relevé le défi cette année de participer au projet EWSDGE et a pris la parole dans les assemblées générales des grandes entreprises pour demander des comtes sur la place des femmes.

Lire la suite

Autour d’Agnès Touraine et de Margaret Milan, et des enjeux de la féminisation en marche dans les organes de gouvernance.

En collaboration avec le Cercle Gouvernance et Equilibre, PWN proposera dans le courant de cette année 2017 trois « petits déjeuners – chasseurs » à destination de celles d’entre vous qui sont « board ready » et en recherche active .

Le premier se tiendra donc le 20 janvier avec Carole Deffez, partner, Heidrick &Struggles.

Lire la suite